Plus tard le même soir…

Nous avons donc quitté le bar plus tôt que prévu pour aller dans un restaurant de la rue Saint-Denis. Le serveur nous fait choisir l’une des quatre tables restante portant l’écriteau Réservé. Deux femmes (banlieusardes?) dans la 40taine arborant toutes deux la même coupe de cheveux, même couleur et mêmes mèches, ainsi que le même fake sun tan, choisissent celle en diagonale avec nous. Évidemment c’est pas notre soir de chance, la table d’à côté sera prise par deux hommes dans la presque 50taine, alors que deux gars cutes, arrivés 5 minutes trop tard devront prendre place à côté des « medames ». Too bad.

Les deux femmes me semblent un peu bizarres. Elles se parlent à voix basse et n’arrêtent pas de se retourner pour me regarder, je ne comprends pas trop pourquoi, je me sens vraiment mal à l’aise. Si je n’avais pas vu que l’une d’entre elles (qui avait probablement abusé d’un 5à7 en un autre lieu) a poigné les fesses du serveur (pauvre lui, il a bien gagné son pourboire) en passant sa commande, je me serais posé des sérieuses questions….

J’essaie de ne pas m’occuper d’elles, pas plus que de nos deux (vieux) voisins de table qui essaient d’en imposer par une conversation hautement philosophique sur un sujet sans aucun intérêt. Le souper achève, je me retrouve à la salle de bain. En fait, ce très chic bistro n’a qu’une toilette (mixte) et comme il y a déjà quelqu’un, j’attends mon tour. Une des deux femmes arrive près de moi. Elle me fait un grand sourire weird. Je réponds avec un sourire timide. Elle me dit d’un ton décidé en me tendant la main :

— Bonjour, je m’appelle Francine, toi c’est quoi déjà ton nom?
Intimidée, je serre la main qu’elle me tend (difficile de faire autrement) et je réponds
— Heu, je m’appelle V, mais je n’ai pas l’impression qu’on s’est déjà rencontré.
Et puis là elle ajoute candidement :
— oh, je sais, mais peux-tu juste me dire c’est quoi déjà le nom du téléroman dans lequel tu joues?
J’ai jamais autant ri de toute ma vie… et j’ai aucune, mais vraiment aucune idée pour qui elle m’a prise…

Publicités

Une réflexion au sujet de « Plus tard le même soir… »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s