Mot d’esprit

Casanova, jeune vénitien fougueux maîtrisant mal le français débarque à Paris. Il accompagne des amis au théâtre… :

«M. de Richelieu me demande laquelle des deux actrices me plaisait davantage pour la beauté.

— Celle là.
— Elle a de vilaines jambes.
— On ne les voit pas, monsieur, et après, dans l’examen de la beauté d’une femme la première chose que j’écarte sont les jambes. »

Casanova, Histoire de ma vie, volume 3 chapitre IX
Publicités

2 réflexions au sujet de « Mot d’esprit »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s