Ma vieille voisine d’en face

On était tellement bien dehors ce dimanche, que j’ai décidé d’enfiler mon bikini pour aller laver ma voiture (après des mois d’hiver, c’était pas un luxe). Je m’installe donc dehors et je commence à frotter. Ça faisait pas deux minutes quand je vois Madame Tudor, la vieille voisine d’en face, la commère de la rue, sortir sur son balcon. Ça fait plusieurs semaines que je réussis à l’éviter. Habituellement, dès que je la vois se pointer le nez dehors, je lui fais un petit signe de la main et je me dépêche de rentrer. Depuis que j’habite ici je lui ai parlé peut-être 5 ou 6 fois, mais à chaque fois ça a duré plus d’une heure. En fait, il serait plus exact de dire qu’elle m’a parlé pendant plus d’une heure 5 ou 6 fois car je ne me souviens pas tellement d’avoir pu placer un mot… Et malgré ça, je suis toujours surprise de constater qu’elle semble tout connaître de ma vie.Là, comme je suis en train de laver ma voiture, il n’y a pas d’échappatoire possible. Oh qu’elle le sait!!! Elle est tellement pressée de m’attraper qu’elle traverse la rue avec ses pantoufles en phentex mauve. Elle est vraiment surprenante, faut lui donner ça, elle ne fait pas du tout ses 83 ans. Elle commence son petit manège tout doucement, parlant de la météo et de banalités alors que je sais qu’elle n’a qu’une idée en tête, me soutirer des détails juteux sur ma séparation pour les distribuer à travers le voisinage. Une vraie renarde, c’est juste si je ne vois pas le filet de bave au coin de sa bouche. Sa conversation qui m’étourdit en passant du coq à l’âne, tourne joyeusement autour du pot, j’ai l’impression de jouer une partie d’échec. Elle sait qu’attaquer de front ne fonctionnera pas, alors elle tente les approches de côté.
.
Elle potine sur l’ancienne propriétaire de ma maison qu’elle appelle la « guidoune », parce qu’elle passait ses étés dehors tout en étant très peu habillée au plus grand plaisir de tous les hommes du village. Elle parle du divorce de sa fille la plus jeune. Voyant le peu d’intérêt, elle essaie de me tenter en me donnant des détails crunchy sur mes voisins de droite pour qui ça va pas très bien, parce qu’il paraît que Madame a « rencontré un homme sur les internet » et qu’elle a l’intention de plaquer Monsieur en lui laissant les trois enfants sur les bras. Probablement piquée par mes réponses monosyllabiques et abandonnant la partie, voyant que je ne mordais pas à l’hameçon, elle décide de se rabattre sur le sarcasme.Mme T : J’vous dis, les couples d’aujourd’hui, y connaissent pas ça l’amour. Moi pis mon Hector vous savez, on s’aime toujours. 62 ans que je suis mariée moi, Madame. D’ailleurs, c’est ça notre drame, de vivre séparés quand on s’aime de même. J’ai été obligée de le placer, mon Hector, depuis son attaque, il est en fauteuil roulant et je peux plus m’occuper de lui. Mais par exemple je vais le chercher tous les dimanche avec la machine, pis je l’amène à maison. Mais c’est dur, il veut pu que j’aille le reconduire après. Il veut rester avec moi, mais c’est pas possible, vous savez, j’ai pu la force. Nous, on s’aime tellement que c’est ça notre malheur.

Mlle V : Oui, c’est triste, en effet, ça doit pas être facile à vivre… [oui, c’est vrai, c’est quand même touchant non? En tout cas, là, moi, je suis touchée, j’ai le cœur tout mou et j’ai baissé ma garde…]

Mme T : Oui, c’est vraiment pas facile, mais vous savez, le plus dur dans tout ça [elle me prend par le bras], c’est de dormir toute seule, hein? hein ? [ elle attend une réponse, la petite lueur pleine de sous-entendus dans le regard, elle savoure sa flèche en me regardant ramasser ma mâchoire qui est tombée par terre…]

Mlle V : eheh, hummm… [… vieille bique!!!]

P.S. : le bikini, c’était une blague pour ceux qui n’auraient pas compris ;)

Publicités

5 réflexions au sujet de « Ma vieille voisine d’en face »

  1. Moi, je la trouve plutôt charmante à sa manière votre commère de voisine! Quand même, 83 ans, elle conduit toujours et va chercher son mari malade tous les dimanches. Et n’en doutez pas, elle s’ennuie sûrement pour vrai d’un homme dans son lit. Insatiable la sexualité des femmes vieillissantes. J’écoutais Jeannette Bertrand à Tout le monde en parle et elle disait justement que pour les femmes, ça ne changeait pas. Vous racontez très bien, on s’y croirait! ;o)

  2. ah ben là pas de bikini, je suis déçu mais bon il y avait l’auto, ça fait une bonne histoire pour une gars quand même :-)

  3. Pas de bikini?!… Ça pète une balounne cette révélation!

    Et si cette voisine était plutôt un bel Apollon… mais avec la même conversation?

    Tout comme « Une femme libre » j’avoue que lire ce texte, c’était comme y être.

  4. eheheh osti de stratégie marketing poche le bikini!! C’est mal!

  5. @une femme libre : oui, elle serait charmante si elle n’était pas si indiscrète! Merci.

    @l’homme : eheh bikini et automobile, la formule classique quoi…

    @ghost : un bel Apollon? I wish, mais non, y’a rien du genre dans les environs…

    @Tchendoh : argh, come on! t’as plus d’humour que ça d’habitude ;)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s