Promenade nocturne

Un ciel sans nuages ponctué par les nombreuses étoiles et irradié par la lune, se décline dans toutes les nuances de bleu sombre jusqu’au noir. Sur le chemin longeant la rivière, le vieux chêne a une immense branche cassée par les grands vents d’il y a deux semaines. Sa forme, maintenant étrange, se découpe contre le ciel. Sur la grille du cimetière, une araignée tisse sa toile.Près de l’école primaire, sur les trottoirs, les petites filles ont joué à la marelle aujourd’hui. D’autres, peut-être un peu plus vieilles, ont mêlées leurs initiales avec celles d’un premier amour. À quelques pas de là, maintenant qu’il fait nuit, il y a quatre garçons d’à peine 17-18 ans qui fument de l’herbe. Deux d’entre eux dansent au milieu de la rue, alors que les deux autres, assis sur les premières marches de l’escalier, se marrent du spectacle. J’ai ri avec eux.

Au tournant de la rue, en repassant près de l’église, j’ai vu une petite chatte tigrée. J’ai d’abord cru qu’elle avait une proie dans sa gueule, c’était gris. Un mulot? Non, finalement c’était un de ses petits qu’elle déplaçait craintivement, du dessous d’une galerie à une autre, trois maisons plus loin.

Dans mes oreilles, il y a Tom Waits avec Watch Her Disappear, une de ses chansons qui fonctionne sur moi comme un charme envoûtant, qui m’attire et m’effraie tout à la fois, je suis hypnotisée. L’air est frais, mais bon, pas trop froid. Un peu humide, ce qui intensifie les odeurs de la nuit. Ça sent le feu, la terre et l’herbe mouillée. J’adore ça.

La lune est pleine, il ne manque qu’un loup pour me mordre dans le cou.

Publicités

8 réflexions au sujet de « Promenade nocturne »

  1. Quelle belle nuit c’était! La pleine lune, un bon vent frais, un vieux disque de Thursday et une envie soudaine d’être vendredi et de me transporter au visionnement du dernier Lynch!

  2. Superbe… et tu souhaite revenir dans la grande ville pour te prouver de tout ça?

    Belle description qui m’a permit de m’évader du travail en cette courte période de pause.

  3. oui, une nuit magnifique.

    Parfois on doit quitter quelque chose pour mieux y revenir. Et la grande ville est davantage peuplée de loups aux habitudes nocturnes…

  4. pour ton retour à MTL: « …cherchant à travers les lumières désordonnées et les ténèbres de la populeuse cité ces innombrables excitations spirituelles que l’étude paisible ne peut pas donner. »

    D’un montréalais qui se remet à peine d’une nuit de loup-garou solitaire.

  5. Très belle citation de Poe en effet, je retiens ça pour bientôt ;)
    Merci

  6. Ping : There’ll be no blossom on the trees « Les Plaisirs et les nuits

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s