Le genre de conversation que j’ai trop souvent de ce temps là…

.
Lui : Hey salut, comment ça va? Dis donc ça fait longtemps qu’on s’est vu!

smack! smack!

V : Ça va bien et toi?

Lui : Bien, alors là, maintenant, j’imagine que t’es installée à Montréal?

V : Ben, non en fait, pas encore [essaie de garder le ton « j’suis positive j’suis de bonne humeur »], mais ça devrait être pour bientôt…

Lui : Alors t’as vendu ta maison? Tu cherches pour un condo?

V : [ok, garde ton sourire, garde ton sourire, respire…] Ben non, ni un ni l’autre… mais bon, ça va sûrement finir par se faire bientôt. [ok, là, il doit juste se dire c’est quoi le problème avec sa foutue maison…]

Lui : Ouin, c’est plate… Alors t’habites encore là-bas?

V : Ben oui!

Lui : seule?

V : [il en rate pas une hein?], ben oui, seule…

Lui : Mais t’as bien dû rencontrer quelqu’un depuis le temps?

V : Bah! rien de sérieux, rien d’intéressant… [ok, maintenant, il se dit « c’est quoi le problème avec elle… » Génial…]

Publicités

6 réflexions au sujet de « Le genre de conversation que j’ai trop souvent de ce temps là… »

  1. bienvenue dans ma vie dans les deux dernières années!

  2. @bouddica

    Lol! C’est bon ça! Parfait pour l’encourager! ;)

    T’en fais donc pas V. Il existe le beau grand mâle, cheveux long, cheveux courts, brun, blond ou autre, musclé, rasé, poilu, fort ou intelligent (euh… t’as déjà vu les deux ensemble… y’a moi ben sûr mais j’suis pas grand… ;) ) riche ou juste correct… ouvre ton coeur et il arrivera dans ta vie comme par magie!

    Convaincue? Bah! Moi non plus! Mais au moins c’est mieux seule qu’avec un moron non?

  3. C’est drôle j’ai comme une impression de déjà vu. Attention ici je parle de moi il y a deux ans! Lâche pas tu vas voir tout finit par s’arranger.

  4. @bouddica : ouin,j’aime pas trop ta vie j’pense! Let’s get out of here! ;)

    @ghost: C’est bien mieux seule qu’avec un moron, là on s’entend là dessus… Rien de tel pour s’encourager que lorsqu’on constate que ça pourrait être pire…. et ça peut TOUJOURS être pire…

    @donald: ça n’a rien à voir avec la honte, juste un peu de découragement et surtout d’impatience… La vente sera l’événement déclencheur de plusieurs changements majeurs dans ma vie, et j’ai bien hâte de voir ce jour arriver, pour avoir enfin quelque chose de positif à vivre (et à raconter!)

    @patq: Ben là, faudrait que ça s’arrange bien vite, justement! ;)

  5. Et louer la maison? Et baisser le prix? Et s’y atteler à rencontrer un homme? Ils ne tombent pas du ciel. C’est certain que dans la grande ville, il y a plus de monde donc plus d’hommes donc plus d’occaions d’en rencontrer. Personne au travail de potable? C’est l’endroit numéro un pour rencontrer un conjoint. Vos amis sont tous au courant que vous cherchez un homme? Faut le dire. Accepter les blind-dates. Baisser un peu (un peu j’ai dit, ne grimpez pas dans les rideau) vos critères.

    Jolie votre campagne mais vous semblez en avoir fait le tour. Quand on veut quitter, on quitte. Un changement en entraîne un autre. Votre agent d’immeuble, il dit quoi? Il est bon, il ou elle est proactif?

    Donnez-vous un temps limite, sinon vous serez exactement dans la même situation dans deux ans, ou cinq, ou dix. Quand on veut que ça bouge, ça bouge. Ma mère l’a vendue pour une bouchée de pain sa maison à la mort de mon père. Elle a aubi une grosse perte financière mais ne l’a jamais regrettée. Elle voulait être ailleurs et c’était le plus important.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s