L’amour fertile…

L’amour fertile est fait de bonté attentive et de sensuel brut. La faillite est certaine à qui ne conduit pas les sens aux exhaltations de la kermesse bruyante. […] Le temps des hésitations, des frayeurs, des timidités n’était plus pour elle actuel. Exténuée de reprendre sa chair, lassée, endolorie de ressaisir un cadeau intégral : elle réclamait de toute sa personne une entente immédiate, une interpossession spontanée. Nourri de ferveur repliée, repu de magnitude frustrée, son état exigeait l’éclatement de tout joug.
Claude Gauvreau, Beauté baroque
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s