Cinéma et torture

L’autre soir je suis rentrée vers les minuit trente. Ouin, pas moyen de veiller plus tard que ça avec du monde en couple… Trop tôt pour dormir, j’en ai pas envie, même si je dois me lever tôt le lendemain. J’allume la télé et je tombe sur Reality bites. Ah, le beau Troy (Ethan Hawke), qui arbore fièrement le look grunge et le cheveu sale, qu’est-ce qu’il était sexy dans le temps.
Alors je me dis, je vais regarder le film jusqu’à la passe où il voit Winona Ryder embrasser Ben Stiller, et où il a ce regard de petit chien battu, au moment où on sait que son cœur est en mille miettes. Rendu là, aussi bien regarder la passe où il sabote sa déclaration d’amour en éclatant de rire au visage de Winona. Puis tant qu’à faire, rendons-nous au premier baiser, you know, « you and me, and five bucks… » Bah et tant qu’à se torturer, allons y jusqu’au bout…Une citation du film que j’adore (une autre histoire de pattern…) : « He’s weird, he’s strange, he’s sloppy, he’s a total nightmare for women… I can’t believe I haven’t slept with him yet. »
*****
On a souvent l’habitude, nous les filles, de se torturer avec ce genre de film. Ce week-end, j’ai trouvé une bonne antidote. Un copain m’a fait découvrir le film 13 tzameti. Pour amateurs de films noirs seulement. Très noir. Complètement malade comme film.
Publicités

2 réflexions au sujet de « Cinéma et torture »

  1. Trop fort quand il fait sa déclaration et part à lui rire dans face! Evil Troy, j’essayais de copier ses cheveux dans le temps!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s