Métaphores [discussion avec moi-même]

V1 : Tu travailles sur un nouveau dossier?

V2 : Pas vraiment, je regarde les cv qui rentrent et j’ai pas vu de candidature intéressante, même si j’en ai passé quelques-uns en entrevue.

V1 : Mais ça fait plus de deux ans que t’as congédié ton temps plein…

V2 : Ouin, j’avais trop de griefs avec celui là. Maintenant, de temps en temps, je donne un contrat à un occasionnel, question d’avoir un coup (de main), mais plus souvent qu’autrement, je me tape tout le boulot. J’ai pris de l’expérience, je connais bien quelques raccourcis, mais bon, on sait tous qu’au final, il n’y a rien comme ce qu’on peut accomplir dans le cadre d’un travail d’équipe avec un partenaire à la hauteur.

V1 : Mais le dernier en date (ou c’était pas l’avant-dernier?), il t’avait pas offert une disponibilité à temps partiel?

V2 : Il avait déjà un temps plein ailleurs, moi, j’offre pas de side-line.

V1 : Dis donc, y’a beaucoup de semi-retraités parmi ces cv…

V2 : Bof, ils ne se qualifient pas pour le test de performance et il faut leur donner des tonnes de formations pour une mise à jour complète. Trop d’investissement et pas assez de résultat, c’est pas une option rentable.

V1 : Ceux qui ont des enfants à charge pourraient t’accuser de discrimination!

V2 : Quand t’auditionnes, t’as toujours le droit de refuser les rôles ingrats… J’peux pas croire que j’ai pas ce qu’il faut pour décrocher un premier rôle.

V1 : Et si le marché était saturé?

V2 : Ben ouais, c’est ce que je commence à penser…

V1 : Peut-être est-ce qu’il faudrait que tu recrutes à l’international?

V2 : C’est parce que la langue est un outil qu’ils doivent maîtriser…

V1 : Mais alors, qu’est-ce que tu vas faire?

V2 : Continuer à examiner les offres, em(dé)baucher des occasionnels, éventuellement trouver un associé sur mesure pour conquérir le monde… ou bien faire la grève… en attendant de faire faillite et de me mettre à la simplicité volontaire…

V1 : Simplicité volontaire?!? Pfffft, voyons, j’te connais, t’as bien trop des goûts de lux(ur)e pour ça!!!

V2 : Ben oui, mais si tu me connais tant que ça, t’as pas vu les sourires en coins? Ils sont ici (comme ailleurs) au détour de chaque phrase…

Publicités

6 réflexions au sujet de « Métaphores [discussion avec moi-même] »

  1. Je cite : …je connais bien quelques raccourcis…

    Que c’est triste! Encore une percée de l’automatisation des tâches je suppose. Ah la civilisation.

  2. Je pensais que c’était clair que je n’étais pas très miss technologies. Faut pas croire que les intellectuelles n’ont pas de talents manuels… Je sais très bien décapper les meubles :P

  3. Ça a l’air que les intellectuels ne comprennent pas toujours les intelletuelles…

  4. ben là, tu m’apprends rien, c’est une des grandes constantes dans ma vie :P

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s