Trop c’est comme pas assez

Ça fait trois fois que je passe ma garde-robe en revue, on dirait que je trouve rien qui fitte à mon goût. Là, faut juste que je me calme. C’est pas comme si je cherchais quelque chose à me mettre pour séduire un homme, c’est peine perdue, je vais être la seule célibataire assise autour de la grande table demain soir… Et c’est pas non plus comme si j’avais des chances de scorer avec le curé, juste avant le souper, lors du baptême de ma filleule. On dirait que je réalise que ça fait un bail que je suis pas allée à l’église, tout comme ça fait un bail que je suis célibataire… Oui, je viens de surtout de réaliser que tout ce que je porte est soudainement trop décolleté…

Publicités

8 réflexions au sujet de « Trop c’est comme pas assez »

  1. Oh, arrête, les décoletés à l’église c’est pas si mal. Tout au plus, ça donne du matériel au curé pour passer les nuits froides de l’hiver.

  2. bah, t’as raison… et en plus, si ça se trouve, en plus d’être vieux, il sera myope…

  3. Pis s’il est jeune, ça le motivera pour en faire assister d’autres jolies et agréables à l’œil.

  4. Ça a aussi le mérite de rendre les messes intéressante, si le sermont n’est pas inspirant.

    Qui sait peut-être aussi que tu deviendras la muse de ce curé!

    « Je récolte en secret des fleurs mystérieuses :
    La nuit, quand de si loin le monde nous sépare,
    Quand je rentre chez moi pour tirer mes verrous,
    De mille souvenirs en jaloux je m’empare ;
    Et là, seul devant Dieu, plein d’une joie avare,
    J’ouvre, comme un trésor, mon cœur tout plein de vous.

    Non, je n’étais pas né pour ce bonheur suprême, »

  5. @lui : Come on! je suis pas assez vieille pour avoir déjà vu ça, un jeune curé!

    @guy : muse d’un curé? c’est vraiment pas mon ambition! D’habitude ils préfèrent les saintes vierges aux Marie-Madeleine ;)

  6. D’après le Davinci code Marie-Madeleine était la femme de Jésus héhéhéhé

  7. Ah, mais je ne suis pas si vieux non plus et j’en ai croisé un super cool et jeune l’année dernière. Il donnait le goût d’aller voir ce qu’il a à dire…

  8. @gc: Ah ben là, tu touche une corde sensible. Vous êtes prêts? Ça va être long!!

    J’ai justement un travail à remettre demain à ce sujet! (J’étudie les sciences des religions :P) Bien que le Da Vinci Code s’appui sur des documents existant (l’Évangile de Marie et l’évangile selon Philippe) il les interprète à sa manière, donc tout croche. Je vais te filer les outils pour en parler correctement :P Donc, l’Évangile selon Philippe dit:

    « La Sagesse qu’on appelle « la stérile » est la mère [des] anges et [la] compagne du S[auveur. Quant à Ma]rie Ma[de]-leine, le [Seigneur l’aimait] plus que [tous] les disciples et il l’embrassait sur [ ] fois. »

    Ici, comme un peu partout dans les deux documents, on dit de Marie-Madeleine qu’elle est la « compagne » du Sauveur. Ceci dit, soyons franc, un Juif (comme Jésus l’était) qui n’aurait pas été marié c’est complètement anormal… Mais toujours selon l’évangile de Philippe, c’est ici que pour moi, tout prends un sens différent. Dans le texte, ils déclarent plusieurs fois que le mariage et la chambre nuptiale, c’est un secret entre les époux, puis:

    « Ne crains la chair ni ne l’aime. Si tu la crains, elle te dominera; si tu l’Aimes, elle < t' >engloutira et t’étouffera. […] Si le mariage de la souillure est caché combien plus le mariage immaculé est-il un véritable mystère. Il n’est pas charnel mais pur; il n’appartient pas au désir mais à la volonté […]. »

    Il faut se dire que l’union entre Jésus et Marie-Madeleine à probablement été une union factice, sans rapports charnels. C’est probablement pourquoi selon le texte il la respecte autant et lui fait autant confiance. Ils se connaissent comme des époux, mais ne sont pas souillés. En fait, et là, c’est une interprétation totalement libre, il faut se dire qu’en contexte d’évangile gnostique, Jésus est une représentation de l’Esprit-Saint et Marie-Madeleine de la Sagessse. Ces deux éléments sont nécessaire au salut de l’âme pour les gnostique (l’esprit saint est la connaissance du vrai Dieu, la Sagesse la connaissance que le monde est foncièrement mauvais et corrompu, longue histoire…). Si on voit l’union spirituelle des deux, c’est l’exemple parfait du mariage chaste, mais libérateur que tout couple devrait suivre pour échapper au mal de ce monde.

    Il faut se le rappeller, c’est des évangiles gnostique, le contexte est différents du canon catholique… Mais c’est une interprétation beaucoup plus juste que de voir en le couple Jésus et Marie-Madeleine un couple ordinaire qui a fait l’amour et des enfants. C’est des interprétation littéraire d’un gars qui cherchait à faire de l’argent avec ça…

    Voilà. Je mets le mode de l’étudiant des religions sur un sujet sensible à off! (Et non, je ne crois pas en Dieu, je ne fais que l’étudier :P)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s