Poème d’hiver

Pendant que j’aimerais laisser la neige tout recouvrir, tout effacer
Oublier toutes les formes du passé
M’engourdir, m’endormir nue dans la froideur
Être, au moins pour un temps, amnésique

Mais toujours me souvenir que la petite flamme méprisée
À tout moment peut initier
Un grand feu cyclique
Dont les cendres fertiliseront la terre avec vigueur

Publicités

Une réflexion au sujet de « Poème d’hiver »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s