Le Secret

Elle sait qu’il ment. Enfin, pas exactement. Mensonge par omission. Il sait qu’elle se doute de quelque chose. Mais il n’a pas l’intention de lui dire. Il brouille les pistes. Il sait qu’elle ne supporterait pas, qu’elle partirait sans lui donner une chance. Une chance qu’il ne saurait pas prendre de toute façon, parce que c’est comme ça et qu’on ne change pas. En tout cas pas pour les autres, même si on les aime. Enfin, moi je pense qu’il l’aime. Mais des fois, ça ne suffit pas.

Elle veut savoir, mais elle ne sait pas ce qu’elle cherche. Elle met les indices bout à bout, mais il manque toujours une pièce. Elle ne voit rien. Comme le nez au milieu de la figure, qui lui échappe. C’est pourtant facile. Moi je sais. On voit toujours tellement plus clair dans les problèmes des autres que dans les nôtres. Mais je ne peux pas lui dire. Parce que des fois, quand on y voit rien, c’est qu’on ne veut pas voir. Ou bien qu’on en n’a pas encore la force.

Plongés dans le noir, on se déplace à tâtons, jusqu’à ce que les yeux s’habituent, progressivement, et on finit par y voir clair. Personne ne peut le faire pour elle. Et si, inconsciemment, elle avait déjà choisi? Se fermer les yeux pour mieux se construire un château en Espagne. Tant qu’on ne l’a pas démasqué, le faux bonheur a toutes les apparences du vrai. Et la vérité est souvent une lumière trop vive, qui blesse les yeux du rêve. Le bonheur est une zone grise qui se laisse amadouer plus facilement sous une lumière tamisée, ambiance intime. Je pense qu’elle l’aime, mais je ne sais pas si ça suffit.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Le Secret »

  1. Ce serait pratique si les gens auraient le nez qui rallongent comme Pinochio quant ils mentent.
    :o)

    Moi je vais m’acheter des flechettes au Penthotal comme Bill fait dans Kill Bill et quant je vais vouloir la vérité d’une personne je vais lui tirer 2 ou 3 flechettes avant et lui poser les questions.

    Vous devriez mettre du Penthotal dans les consommations des gars Mlle V. la vérité sortirait.

  2. Droguer les garçons? J’oserais jamais! (ils sont bien capables de le faire eux-mêmes) :P

    Je ne suis pas celle qui se fait mentir dans cette histoire. Je connais le secret et j’ai choisi de le taire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s