Beauty is in the eye of the beer holder

« Souvent, à table, les jeunes filles ont captivé : Vénus dans le vin c’est le feu dans le feu. Défie-toi alors de la clarté trompeuse des flambeaux. Pour juger de la beauté, la nuit et le vin sont de mauvais conseillers.« 
Ovide, L’art d’aimer, livre premier, paru autour de l’an 1

***
Y’a de ces vérités qui sont éternelles…
Publicités

Une réflexion au sujet de « Beauty is in the eye of the beer holder »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s