Du rêve [et de l’oubli]

« Durant le rêve comme durant la veille, nous agissons de même : nous ne cessons d’inventer et d’imaginer les hommes avec qui nous aurons commerce — et nous oublions aussitôt qu’ils ont été inventés et imaginés. »
Nietzsche, Mauvaises pensées choisies
Publicités

Une réflexion au sujet de « Du rêve [et de l’oubli] »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s