J

Photographe inconnu, archives familiales

Nous sommes entrées pour vider la chambre.  Peu de choses s’y trouvaient.  Des vêtements, quelques livres, des vieux carnets remplis de son écriture (si belle) de maîtresse d’école, ses vieilles lunettes, des bijoux de pacotille et des bouteilles de médicaments, par dizaines.  Dans le tiroir de la table de chevet, j’ai trouvé une vieille boîte de biscuits en métal.  À l’intérieur, quelques photographies d’une lointaine époque de sa vie, pêle-mêle.  Puis, cette photo là.  Un peu abîmée, pliée vers le haut, faute d’avoir été trop souvent manipulée, serrée, posée contre son cœur.  À l’endos, toujours de sa belle écriture, on pouvait y lire :  J. 22 mois et 7 jours, méningite.  Et parce que la vie, toujours, doit vaincre la mort, on a donné le même prénom à la fille suivante, ma mère.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s