De la froideur et du réchauffement climatique

J’étais à la recherche d’une preuve dans mes archives personnelles.  La voici.  Trouvez l’erreur…  Oui, je sais, il manque la tête du poney, mais ça, c’est juste la preuve que c’est ma mère qui a pris la photo.  Cherchez encore.

*****

Je me souviens de cette journée là comme si c’était hier.  J’avais tellement achalé ma cousine pour qu’elle demande à son petit voisin si on pouvait faire un tour de poney.  Je pense que le smile que j’ai d’accroché aux lèvres laisse pas de doutes.  À cette minute là, j’étais heureuse.

Je crois que c’est à ce moment là, pendant que ma mère prenait la photo, que le petit voisin a dit à ma cousine qu’il me trouvait jolie.  Une fille se souvient toujours de la première fois qu’elle plait à un garçon.  Les autres enfants se sont spontanément moqués de lui.  Il a sans doute ressenti de la gêne, puis de la honte.  Pour faire taire les autres, il m’a ensuite traité avec une indifférence froide frôlant le mépris.  Ça m’a rendue triste.  On apprend tôt à taire son cœur.  Je n’ai plus jamais demandé pour aller voir les chevaux.

*****

Alors, vous avez eu le temps de trouver l’erreur?  Peut-être pas.  Je ne sais pas du tout à quoi attribuer ça.  C’est peut-être un autre effet pervers du réchauffement de la planète?  Dur à dire.  En tout cas, j’en ai maintenant la certitude, je ne frisais pas quand j’étais jeune.

Publicités

2 réflexions au sujet de « De la froideur et du réchauffement climatique »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s