***There’ll be no blossom on the trees***

Ce soir, j’ai eu peur qu’il fasse froid.  Trop froid.  Le contraste est parfois difficile, les premiers jours d’automne.  Finalement, c’est n’importe quoi.  La peur d’avoir froid.  La peur d’avoir peur.  L’inertie.  L’air était étrangement doux, subtilement parfumé par les feuilles mortes que j’aurais pu entendre se briser contre mes pas, si la musique dans mes oreilles avait été moins forte (je sais, c’est mal).  Je me suis rappelé ces nuits à marcher dans ma campagne.  Mais le trajet urbain était beaucoup trop court.  J’aurais marché pendant des heures, à faire taire la tête et le corps.  Oublier qu’il n’y a rien à oublier, mais l’oublier quand même.  Ou pas.  Néanmoins, marcher droit devant, la nuit dans l’âme.  Les étoiles finiront bien par briller.

Publicités

4 réflexions au sujet de « ***There’ll be no blossom on the trees*** »

  1. On dirait du Agatha Christie. :o) J’aime cela moi aussi les feuilles mortes pi les écureuils partout qui sont en rush. Les cigales gelées qui se font manger par les fourmis qui rient d’eux autres. Les escadrilles de canards qui recoivent des coups de .12 C’est romantique l’Automne.

  2. @Pierrot: ouais, t’as l’air aussi romantique qu’un coup de .12 :P

    @bpco: Je note sérieusement cette promesse là ;) Merci, merci :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s