V était là où ça compte, le 10.01.09

habs21

habs1

La première mise au jeu vue de mon siège, 6e rangée à partir de la bande, on se serait crus assis sur la patinoire, pour le match le plus excitant de la saison en plus, on peut dire que j’ai été gâtée.  Je dois avoir une bonne vie…

J’aurais bien aimé vous faire une photo de Sergei, couché sur le dos avec le big smile étampé dans la face après ce but à 20 secondes de la fin, mais, comme le reste du monde là bas, j’étais bien trop occupée à sauter et à crier :)

Je pense aussi que mon profil est apparu à la télé au cours de la 3e période, en même temps que les deux folles passionnées à côté de moi qui se trémoussaient pour la caméra avec des mains en mousses « GO Habs GO » sur la tête…

*****

Dans un tout autre ordre d’idée, courrez voir ça si c’est pas déjà fait.  C’est un ordre!

Publicités

7 réflexions au sujet de « V était là où ça compte, le 10.01.09 »

  1. J’avais fait exprès de ne pas lire de critiques pour pouvoir m’en faire une opinion. Je me suis crue transportée en Inde. C’est vraiment un habile mélange de genres, drôle, touchant, intelligent et plein de rebondissements. Des images grandioses et une trame sonore qu’on ne quitte plus. Le film de l’année c’est incontestable.

  2. Pour Slumdog : j’avais trouvé le roman correct, mais sans plus, peut-être que c’est une meilleure idée de film que de roman.
    Pour le hockey : un autre match comme celui-là, et tu vas finir avec une main géante en mousse, et la fini l’image de l’intellectuelle snob et ou frigide selon le contexte. ;)

  3. Chanceuse pour le match, une fin extraordinaire! J’ai eu la chance d’assister au match précédant (6-2 contre Toronto).

    Pour Slumdog, les critiques sont assez unanimes, je vais assurémment aller le voir!
    J’ai vu dernièrement The Wrestler ( http://www.imdb.com/title/tt1125849/ ), et il ne faut pas s’arrêter au thème du film (la lutte). C’est extrêmement bon, et un tour de force de Mickey Rourke. C’était l’acteur idéal pour ce rôle, parce que c’est presque sa vie en même temps… À voir.

  4. @narcisse: ben voyons! l’élégance est un truc inné chez moi, l’image est là pour rester ;)

    @donald: en effet, difficile de demander mieux comme fin de match. Pour ce qui est de The Wrestler, c’est vrai que le thème me rebute un peu, on verra…

    @guy: Je ne suis pas sûre de comprendre le sens de ton intervention ici… As I wish, y’a trop d’interprétations possibles!

  5. Pour l’élégance innée, j’aurai tendance à être d’accord. (Dit-il sans la connaitre)
    Pour le film avec Mickey Rourke, je n’ai entendu que du bon a son propos, ce serait peut-être une nouvelle passion, après le centre Bell, les sous-sols d’églises de Verdun ou d’Hochelaga, reportage photo a l’appui.
    Et je fais du prosélytisme pour un film que j’aime beaucoup, 2 days in Paris, avec Julie Delpy et Adam Goldberg. C’est bien foutu, avec un petit coté à la Woody Allen.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s