De la générosité

Ce matin, je t’ai vu dans le métro.  Ok, je triche, c’était pas vraiment toi.  C’était un toi, avec quinze ans de plus.  Même silhouette, même regard de mer houleuse, même style vestimentaire (ce qui devenait un peu triste, j’avoue).

Cette même façon là de me regarder un peu par en dessous, en faisant semblant de ne pas me voir, à chaque fois que je levais les yeux.   Suffisait que je replonge dans mon roman pour sentir à nouveau ce regard sur moi, glissant le long de ma joue, sur ma nuque dégagée par mes cheveux relevés, puis,  s’infiltrant un peu plus audacieusement, furtivement, dans l’ouverture de mon manteau.

Sans te regarder, tenant mon livre d’une main, j’ai défait de l’autre quelques boutons de plus au manteau, facilitant ainsi la trajectoire sur autant de peau que les matins d’hiver peuvent le permettre.  J’ai relevé la tête, j’ai planté mes yeux sans hésiter dans les tiens, les siens (je ne sais plus) et j’ai souri.

Je savais que c’était le meilleur moyen pour que ton regard, son regard (je suis mêlée) se détourne à jamais.  Il y a des hommes comme ça (comme toi), qui  ne trouvent la satisfaction que dans le pillage et le vol (si délicat soit-il) et qui se refusent à prendre ce qu’on leur offre de bon coeur.

 

Publicités

9 réflexions au sujet de « De la générosité »

  1. Et s’il t’avait souris ?

    J’aime vraiment ce texte, vraiment !

    Mais…explique moi, je dois être trop naif… Peux-tu m’expliquer pourquoi tu as défait quelques boutons… et s’il te regardait, a-t’il vraiment remarqué ces boutons ou tu voudrais qu’il l’ait remarqué ?

  2. @Mllebis: Et bien je crois que nous ne ferons pas la même erreur deux fois ;)

    @ledz: Nah, je savais qu’il n’oserait pas! C’était peut-être pas clair dans le texte, j’ai édité. Et juste pour ta jolie naïveté : c’était pas les boutons du manteau qu’il fallait regarder ;)

  3. Si bien expliqué …faudrait mettre ce texte dans les livres d’école pour jeunes femmes et jeunes hommes en apprentisage de la vie …

  4. Et il y a de ces femmes qui n’aiment pas les hommes qui acceptent ce qu’on leur offre de bon cœur.

    Ça fait une sacré bande de femmes et d’hommes embêtés, crois-moi.

  5. @Matante: eheh merci :)

    @benoît: En effet, rien n’est plus embêtant que les choses simples ;)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s