De l’insécurité

«My one regret in life is that I am not someone else.»  (Woody Allen)

Peut-être parce que je n’en parle jamais, souvent, j’oublie que je reviens de loin.  Mais il y a des nuits où c’est impossible de ne pas voir comment tout est lié, imbriqué, tissé serré.  L’insécurité qui ronge, qui sabote, qui blesse.  L’insécurité qui gagne du terrain à mesure que je tente de retirer le tapis sous ses pieds.  Et y’a que moi qui tombe.  Parfois de maladresse, parfois d’aveuglement, parfois quand je me laisse un peu bousculer, quand je bouge pas, mais aussi quand je courre trop vite.  Mais, j’avoue que ça m’arrive aussi de plonger un peu délibérément, des fois que l’arbitre callerait quelque chose…

I wish, I wish, I wish (be careful what you wish)…  Mais bon, voilà, y’a rien à faire, j’ai pas envie d’être personne d’autre que moi.  J’ai juste envie d’être moi, en mieux.

Publicités

4 réflexions au sujet de « De l’insécurité »

  1. Tu as bien raison. Si l’essentiel est d’aller toujours de l’avant, impossible de changer de personne sans immanquablement reculer. Reste toi, V., mais gardons à l’esprit que le mieux est parfois l’ennemi du bien. A mon humble avis, il est plus enrichissant et moins fatiguant d’assumer ce que l’on est que d’essayer d’être qqchose que l’on est pas !

  2. « …j’ai pas envie d’être personne d’autre que moi.
    J’ai juste envie d’être moi, en mieux. »

    C’est mon Mantra pour aujourd’hui…
    Et à jamais.

    Je t’en remercie, V.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s