De l’attrait du danger

« Dans le taxi qui la menait vers lui, elle se plaisait à rêvasser qu’elle était le Chaperon Rouge qui allait voir le loup, en faisant bien attention de ne pas rencontrer sa mère-grand. »

— Albert Cohen,  Belle du Seigneur

Publicités

3 réflexions au sujet de « De l’attrait du danger »

  1. Je suis passée sur ta résidence secondaire également, et plus je te lis, et plus j’aime ta manière d’assembler les mots…

    Troublante citation.
    J’ai déjà eu la velléité de remplacer le ‘e’ par un ‘a’ à seigneur pour me laisser dévorer. Histoire ancienne.

    Depuis que j’ai laissé les loups hurler aux lunes, toutes, sauf la mienne, 23 m’est apparu …

  2. merci :)

    Pour ce qui est des loups, j’aimerais croire que la solution est aussi simple…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s