De l’insaisissable

Samedi matin, j’ai traversé ce petit parc dans un quartier de la ville que je découvrais pour la première fois.  Le ciel était éclatant de lumière et l’air frais me traversait encore une fois de cette idée de toi qui n’existe pas, même quand tu murmures les mots les plus fous à mon oreille.  J’ai pris des dizaines de photos de la sculpturale fontaine de 1893 entourée d’arbres centenaires.  Aucune de ces images n’arrivait à transmettre la beauté des lieux, le bleu du ciel ou de tes yeux.  J’ai pointé la caméra sur l’eau stagnante, dans un geste d’impatience.  Un  abandon.

J’ai quitté les lieux sans me retourner, avec l’impression d’être passée si proche.  Un effleurement.  Toucher le ciel, capturer l’instant.  L’éclat entrevu une fraction de fraction de seconde au fond d’un regard.  Une étoile microscopique contenant l’univers, déposée sur un papier aux sels d’argent et j’aurais pu y vivre.  Pour un temps.  La mémoire numérique s’efface trop rapidement.  Les formes n’arrivent plus à s’ancrer dans mes paysages.  Et l’encre, numérique elle aussi, se fait de plus en plus rare.

Et je regarde cette photo ce matin, qui me donne à penser que le ciel ne se voit vraiment qu’au détour de l’eau, de la même façon que ton ombre, amour, sera toujours plus présente que toi-même dans ma vie.

Publicités

6 réflexions au sujet de « De l’insaisissable »

  1. La qualité de tes textes, exige une lecture respectueuse, lente, pour bien profiter de chaque mots, de chaque phrases.
    Tu as une vision profonde des choses.
    J’apprécie.

  2. Impatient, je cliquais chaque matin pour découvrir un nouveau billet. Cela faisait quelques jours que cela restait bloqué au 29 septembre. J’en concevais quelque amertume mais me disais que la vraie vie avait recouvré plus d’intérêt.

    C’est donc avec un sentiment mitigé que je découvre ce billet : magnifiquement écrit et illustré mais avec cette mélancolie que l’on voudrait balayer d’un clignement de cils, d’un revers de la main, d’un souffle léger…

    Sacrée M’zelle V.

  3. Merci :)
    Au départ, j’étais tellement déçue de mes autres photos ratées que ça m’a pris un temps pour voir la beauté de celle là.

    Merci pour les compliments. Ça me fait vraiment plaisir, d’autant plus que je me cherche un peu, en ce moment…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s