I formulate infinity [and store it deep inside of me]

Je suis tombée, par hasard, sur ta photo.  D’accord, juste avant, il a quand même fallu que je tape ton nom sur facebook…  Je ne sais pas pourquoi (en fait, oui, je sais), mais je ne m’attendais pas à te voir apparaître.  À vrai dire, j’avais même oublié que je portais encore, malgré moi, cette mémoire des sens, cette intime connaissance de toi.

Ça m’a rappelé ces regards à la fois aveugles et dévorants.  Comment savoir si c’était des je t’aime ou des aime-moi ?  Ces silences que tu n’as pas su traduire.  Les clés que j’ai préféré avaler plutôt que de donner.  Toutes ces choses que je ne saurai jamais dire et que tu ne pourras jamais soupçonner, je pourrai peut-être, un jour (ou une nuit), les écrire.  Renverser les mirages, étaler enfin la mer intérieure que je t’ai laissé prendre pour un désert.

Ou peut-être pas.

Publicités

3 réflexions au sujet de « I formulate infinity [and store it deep inside of me] »

  1. C’est bien décrit ce hasard qui n’en est pas un… pas facile de cicatriser certaines blessures, certains regrets, certains doutes…

    23

  2. Mlle V. Encore un texte magnifique, tout court, qui me touche beaucoup. On rêve tous d’écrire ce truc, on a probablement tous fait le même exercice, mais nous n’arrivons pas à l’exprimer. Vous si. Merci.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s