Martine à la piscine

Depuis la fin de l’été, je nage plusieurs fois par semaine à la piscine près de chez moi.  Je ne pensais jamais dire ça, mais j’adore ça.  Je me sens vraiment bien quand je nage.  C’est très différent du gym.  Lorsque je cours, ma tête s’évade et s’occupe à mille et une pensées.  Lorsque que je nage, au contraire, je suis vraiment ancrée dans mon corps.  Je ne pense qu’à mes mouvements et je me concentre sur ma respiration.  Ça me vide l’esprit.  La voix intérieure se fait enfin silencieuse.  Mais on ne se refait pas…  le silence est propice à l’observation d’une faune particulière.  J’ai pris quelques notes.

Les nageurs du dimanche

On les voit surtout sur les horaires d’après-midi et les jours de fin de semaine.  Ils ont fouillé dans un vieux tiroir et sont tombé sur leur kit de piscine d’il y a 20 ans et se sont dit tiens! Je vais aller à la piscine aujourd’hui! Ils ne savent pas nager.  On les regarde aller et on a peur qu’ils se noient.  On doit aussi développer la technique du « sur place » lorsqu’on a le malheur de les suivre.  Eux, ils sourient. Peut-être qu’ils ne savent pas lire (il y a un couloir réservé aux « lents »), mais moi, je pense qu’ils sont anglais, parce qu’ils ont aussi une forte propension à nager à gauche, ce qui cause de nombreux accrochages et aussi quelques accès de rage.

Le sait pas vivre

Jeune homme dans la fin vingtaine probablement assez impressionné par sa propre musculature.  Il ne nage pas spectaculairement vite, mais il est très fier de pouvoir faire plusieurs longueurs de suite sans s’arrêter.  Le problème c’est qu’il n’est pas seul.  Il n’a aucune considération pour ceux qui attendent leur tour pour partir et il coupe la file systématiquement.  La plupart du temps, il ne complète même pas sa longueur pour être bien certain de repartir devant celui ou celle de qui c’est le tour.  Le genre de détail qui en dit très long sur la personnalité de quelqu’un.

La cracheuse

Un soir, y’avait cette fille ronde, longs cheveux châtains bouclés, joli décolleté, mains manucurées, verni à ongles etc…   Après chaque longueur elle râlait un peu et la quinte de toux commençait.  Elle se râclait alors la gorge bien comme il faut, se soulevait sur ses coudes de peine et misère, puis crachait deux-trois coups dans le drain avant de repartir, tout ça comme si c’était la chose la plus normale du monde.

Monsieur tout-nu

Il porte un vieux maillot ajusté en coton usé parfaitement assorti à la couleur de sa peau.  C’est perturbant.  Surtout quand il nage la brasse et qu’on le suit par derrière.  Il y a toujours la fraction de seconde où on a l’impression qu’il a perdu quelque chose.  Je peux pas croire qu’il n’y a pas pensé.  Il a la même technique de nage que le sait pas vivre (musculature en moins).  Sauf que lorsqu’il tourne pour repartir, il touche parfois accidentellement les cuisses des nageuses qui attendent leur tour sur le bord.

La velue

Nous vivons dans une culture qui n’aime pas le poil, qui le considère presque sale, ou honteux.  J’essaie de comprendre cette fille et je n’y arrive pas.  Elle a grandi et elle baigne dans la même culture que moi, elle a la mi-vingtaine et elle n’est pas laide.  Elle a l’air bien dans son corps et assez dégourdie.  Honnêtement, je pense qu’elle ne s’est jamais rasée de sa vie.  Je ne parle pas seulement des jambes.  Elle a les aisselles bien garnies, et la ligne bikini qui s’égare jusqu’à la mi-cuisse.  C’est intense.  Tellement que ça crée un malaise.  On n’ose pas trop la regarder, de peur de ne voir que ça.  Elle doit le ressentir, mais elle s’en fout totalement.  Ça m’a probablement un peu traumatisé puisqu’après l’avoir vue, j’ai rêvé que j’arrivais à la piscine les jambes pas faites.  Dans mon rêve, j’étais complètement mortifiée.  Je ne peux pas m’empêcher de trouver qu’elle a quand même du cran…  ou bien un chum bizarre qui adore ça comme ça???  Je suis perplexe.

Le flex

Il ressemble vaguement à Michael J. Fox.  Il arrive à environ une demi-heure de la fin du bain libre.  Il s’installe sur le bord de la piscine et il fait toute une série d’étirements musculaires un peu complexes en regardant les baigneuses.  Sa routine d’étirement dure un bon quinze minutes (ce qui veut dire que ça lui laisse donc à peine plus de dix minutes pour nager).  Ça attire forcément l’attention.  À chaque fois que je me retourne dans sa direction (il se place vis-à-vis l’horloge), j’ai l’impression qu’il me regarde.  Quand on a l’impression que quelqu’un nous fixe, on est porté à regarder.  Mais ça devient un cercle vicieux, peut-être qu’il pense aussi que je le regarde.  C’est comme l’oeuf et la poule on sait plus ce qui est venu en premier.

Les impudiques du vestiaire

J’ai toujours su que les filles étaient plus exhibitionnistes que les gars par nature, mais jamais je n’aurais pensé que c’était à ce point là…  Honnêtement, je ne sais même pas par où commencer!  Alors après réflexion, je laisse ça à votre imagination ;)

Publicités

11 réflexions au sujet de « Martine à la piscine »

  1. Mouhahahaha!!! Je ris pour plusieurs raisons.

    1- Finalement, la piscine, c’est comme le gym, sauf que les catégories (de gens désagréables) sont plus nombreuses.
    1a. Je serai définitivement un nageur du dimanche. Si un jour je décidais de me saucer, je n’aurais aucune idée des règles. En plus, je ne suis pas un grand nageur (je sais nager, c’est pas mal tout).
    1b. Ta velue, elle doit être grano. Qu’en est-il des nageurs velus?
    1c. Le flex ou le freak?

    2- L’exhibitionnisme des femmes, est-ce parce qu’elles aiment simplement être nue ou bien ça suit la tangente des femmes qui se montrent pour montrer aux autres qu’elles sont plus belles (ou qu’elles s’en foutte)? Je suis bien plus intéressé par la psychologie (ou la faune) du vestiaire que de m’imaginer de quoi ça l’air (au pire, pour ceux qui manque d’imagination, il y a internet).

    3- « Lorsque que je nage, au contraire, je suis vraiment ancrée dans mon corps. Je ne pense qu’à mes mouvements et je me concentre sur ma respiration. Ça me vide l’esprit. La voix intérieure se fait enfin silencieuse. »

    Tu décris exactement l’état recherché par la méditation. Ça te fait « lâcher prise » en te gardant dans le présent et en pleine conscience. Il y a ici un ironie qui me fait rire en pensant que si tu pouvais être presque constamment dans cet état (en dehors de la psicine), you’d be a fucking buddhist! ;)

  2. Je ferai peut-être un jour un post plus long sur la psychologie des exhibitionnistes, je pense qu’il y a plusieurs catégories, de celle qui est en amour avec son corps (non mais personne n’a besoin de se crèmer pendant 20 minutes avant de remettre ses sous vêtements!), pour d’autres c’est peut-être la terreur bactériologique? (mais enfin, j’me frotterais jamais aussi comment dire… vigoureusement… ni aussi longtemps dans des douches communes un peu douteuses!). J’ai une petite théorie, mais ça vaut ce que ça vaut : les filles les plus portées vers la chose me semblent être celles qui ont un corps magnifique, mais un visage un peu ingrat…

    hahaha, ouais, bouddhiste sous la menace de la noyade, peut-être ;)

  3.  »les filles les plus portées vers la chose me semblent être celles qui ont un corps magnifique, mais un visage un peu ingrat… »

    Tu n’es pas portée vers la chose alors.

    Je suis d’accord avec ta théorie. Le visage étant l’épicentre de la beauté, si le centre fait dur, tu crèmes et tu focus sur la périphérie.

    Ton texte me rappelle en plusieurs exemples pourquoi j’ai toujours détesté les piscines publiques. Je suis près à sacrifier ma paix intérieure plutôt que de plonger dans ce bouillon de culture.
    Et quand une fille crache aussi librement devant tout le monde, je me dis qu’elle ne doit pas se casser la tête une fois dans l’eau pour un besoin plus urgent.
    Bonne baignade ;)

  4. Pas portée vers la chose dans le sens que tu as un joli minois

    Mon compliment laissait trop de place à l’interprétation

  5. J’ai adoré ton billet! Peut-être que comme toi je suis celle qui se pose bien des questions à ce sujet. Comme quoi toutes les piscines peuvent se ressembler! J’ai jamais rencontré des cas aussi extrêmes quoi que ma « méditation » commence souvent avant mon entrée en piscine.

    Dans le vestiaire, j’ai toujours pensé que je devais avoir l’air pudique! Je fais toujours attention. Je me couvre de ma serviette pour changer du maillot aux sous-vêtements!!! Pourtant je suis fière de mon corps. Mais comme je ne suis pas une « regardez-moi », ça explique peut-être – ça je le saurais lors de ton prochain billet sur la psycho du vestiaire.

    Tiens justement, je vais aller faire un tour au bain libre cet après-midi. Ayant manqué mon cours de jeudi dernier ça devrait compenser! J’observerai de plus près les « stéréotypes de piscine » en pensant à toi!

  6. Hmmm, je ne sais pas. Est-ce que les femmes sont vraiment plus exhibitionnistes que les hommes? Probablement.

    Si c’est vrai, alors les hommes seraient, globalement, plus voyeurs. Ça se tient!

    Effectivement, il y aurait un beau parallèle à faire avec les vestiaires des hommes… belle étude de cas en perspective.

  7. Je te trouve tellement boooonne !!! La piscine et la natation sont pour moi, au même niveau que le camping et les jeux de ballons : ma mort ! Surtout que je passe trop de temps à analyser les gens,je ferais deux longueures finalement …

  8. @Narcisse: j’avais compris ;) Me reste à faire abstraction de ton autre paragraphe…

    @demijour: Merci! :)

    @Denis: Effectivement, je pense aussi que ça se tient ;)

    @Shirley: L’important c’est de trouver l’activité qui nous convient… Mais d’après les photos que j’ai vu, t’en a pas tant besoin! ;)

  9. J’ai le cardio d’un bouledog et si je m’étire pas tout les cristie de jours je reste pliée en angle de 45 degrés.Moi j’ai pas de gras mais j’ai les os qui s’égraines et les poumons encore encrassés de mes cigarettes d’antant … Et je hais TOUS les sports …

  10. Moi c’est la velue qui m’a accroché… woah.. comme tu dis c’est peu être du cran mais je te comprends que ça t’ai créé un certain malaise!

  11. Hej !
    je suis un peu étonnée par tes observations et commentaires.
    Prenons par exemple. les poils.
    On peut avoir des poils et être très propre !…et l´inverse.
    Moi je me rase, mais je sais que je suis comme beaucoup  » victime »
    d´une mode qui s´est développée petit à petit et s´y on y réfléchit bien, conditionne la femme à faire certaine chose et pas d´autres.
    Pratiquement personne ne réagit aux poils sur les jambes des hommes.
    Et je suis…presque…certaine que ta grand-mère ne se rasait pas ! ;)
    Pour ce qui est de la nudité, en Suède où je vis, à la piscine
    la nudité est naturelle aux vestières du côté femme
    comme du côté homme
    (et sans porte ) la même chose pour les douches.
    Cela veut -il dire que les femmes ici sont « impudiques » ? non !
    simplement elle ne voient pas le « mal » qui peut être existe dans l´esprit de celui qui les regarde.
    Pour les maillots de bain , tout le monde n´a pas l´argent pour
    s´acheter le dernier maillot à la mode !
    Maintenant , le manque de savoir vivre , ou le manque d´hygiène,
    comme pour la fille qui crache, là je partage ton point de vue.
    Et toi, tu es comment aux yeux des autres,
    voudrais-tu le savoir ?
    Malheureusement( ou heureusement haha..) on ne se voit pas …
    toi, comme moi !! ;))

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s