Subway Song

Je marchais sur un grand boulevard de la ville ce matin quand un autobus vide avec la mention special sur le devant s’est arrêté près de moi.  J’étais à mi-chemin entre deux arrêts mais de toute façon, je ne prends jamais l’autobus, même en janvier à -40ºC, puisque je ne suis qu’à quelques minutes de marche du métro et que ça serait pour moi le comble de la paresse.  Le chauffeur a ouvert sa porte et me faisait signe de monter.  Surprise, j’ai enlevé un écouteur de mon oreille et il a répété sa question : Est-ce que tu vas au métro?  Allez, monte, monte!

Et j’ai monté dans le bus.  Je sais pas encore pourquoi.  Peut-être parce qu’il faisait tellement chaud et que j’étais encore plus ou moins entre deux sommeils.  J’ai demandé s’il y avait panne de métro vu la mention spécial.  Il m’a dit non non, c’est juste l’heure ou je termine mon trajet, j’men vais au garage, je vais te laisser au métro en passant.  Et là j’ai trouvé ça tellement bizarre.  Pendant une fraction de seconde, j’me suis sérieusement demandé qu’est-ce que j’étais plus susceptible de croiser sur ma route, un kidnappeur tueur en série potentiel ou un employé de la STM sympathique et serviable, probablement aussi un peu sensible à ma jolie robe d’été.  La vie est définitivement pleine de surprises.

Publicités

10 réflexions au sujet de « Subway Song »

  1. Il vous a laissé au métro finalement? Le vrai métro? En êtes-vous certaine?
    C’est possible que ça soit un de leur agent, un plutonien dans un costume humain. Il a fait un petit détour imperceptible et vous a laissée à une réplique du métro.
    Restez sur vos gardes.

  2. C’est possible. La réplique du métro m’aurait reconduit à une réplique parfaite du bureau. Ils ont même reproduit les bugs de notre système informatique. Ils sont forts.

  3. Ça devait être un gaspésien expatrié à Montréal, y’a pas de gens aussi serviable ici, une chance qu’on est là.
    Et vous pensez qu’il y a des arrières pensées derrières tout ça, je vous dit que non, on est comme ça nous de la Gaspésie, et le monde trouvent ça bizarre maintenant la gentillesse et la serviabilité, c’est grave, très grave…
    Je fais des lift à mes amis ou des connaissances en auto pour les reconduire après une soirée, et je suis quasiment gêné ici, le monde ont l’air de me prendre pour un martien cibole… c’est quoi de faire 10 minutes d’auto dans une vie, pour aller porter quelqu’un à sa porte?
    En tout cas, j’ai ben d’la misère avec vos valeurs ici à Montréal, j’trouve ça ben plate que le monde pensent de même. Après j’entend dire que le monde de Montréal sont dont fins par les français pis les autres touristes, faut croire qu’ils ont jamais été en gaspésie.
    Par chance, c’est pas tout le monde qui est de même, mais une méchante gang d’individualistes qui ne pensent qu’à eux, c’est pire que des animaux quand on y pense.
    Bon, j’vas arrêter ma montée de lait de gaspésien expatrié à Montréal pour la job.

  4. En tout cas, il avait pas l’accent ;)

    Et justement, c’était pas comme faire un lift à des amis ou des connaissances (on fait ça nous aussi, les gens de la ville, même si on pire que des animaux!), offrir un lift à une inconnue qui marche sur le trottoir et qui a rien demandé, ça reste weirdo. C’est peut-être juste que la notion « d’inconnu », avec tout ce que ça implique, n’existe pas vraiment dans ton village où tout le monde se connait ;)
    T’inquiètes pas, tu vas finir par nous aimer et tu vas même t’ennuyer de nous autres quand tu seras retourné là bas ;)

  5. C’est sûr que quand la notion de transport en commun qu’on a eu dans notre village c’est « Ti-Marc » qui fait sa run de lait en charette à cheval, avec le monde qui embarque et débarque pour faire un bout de chemin, ça peut être complexe de saisir les rapports humains ambigus dans l’anecdote présente.

    Je comprends ça.

    Ça et dealer avec le fait que tout le monde dans la ville fait pas partie de ta famille. Ça fait plein de choses nouvelles à assimiler en même temps.

    …sigh

    On aime ça les généralisations.

  6. Oui, tout ça pour démontrer que la « montée de lait » ne faisait pas particulièrement dans la nuance très éclairée non plus… Les méchants de la ville qui sont pire que des animaux et les bons gentils et serviables des régions??? Come on!!!

  7. Awww, eh bien! Je devrais peut-être porter des robe d’été plus souvent ;)

  8. Et moi qui me demandais pourquoi je n’entendais plus parler de toi ! C’est donc ça! kidnapée par un chauffeur d’autobus gaspésien sans accent qui t’as serial-killé !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s