You’ll be the victim [of your own dirty tricks]

Ce n’est pas que je n’ai plus envie d’écrire.  En fait, je n’ai jamais eu autant envie d’écrire.  Et c’est peut-être ça.  Comme un désir trop fort, trop lourd de conséquences, qui glace, qui fige l’élan qui ne vient pas.  Du premier pas au premier mot, l’exécution d’une savante marche arrière qui ravale les phrases pour mieux ne pas prendre ta main.  La peur d’écrire la saleté qui te donne le droit d’exister.

La voix disait don’t go there.

Cette nuit, j’ai décidé de l’étrangler.

Tu vivras.  Juste assez longtemps pour gagner le fond du tiroir.  Et me redonner la légèreté que tu m’as volé.

Publicités

4 réflexions au sujet de « You’ll be the victim [of your own dirty tricks] »

  1. Chère Mlle V,

    Je te souhaite une douce et bonne fête de Noël
    et
    une très joyeuse année 2011!

    Sincerest wishes
    d’une lectrice dévouée

  2. Je ne sais pas trop ce qui m’a fait attérir sur ton blogue la première fois, mais tes mots savent me soulager. Merci beaucoup!

  3. Oh mais que je le connais, cet état… chargé jusqu’à la congestion…

    Au plaisir de continuer à échanger avec toi en qui je me retrouve si souvent.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s