De la bouche des enfants [et de la manipulation qui frappe un mur]

Samedi soir, après un souper de famille, je suis l’élue de la prise 1 pour border mes nièces adorées.  Prise 1 parce que tsé, c’est l’âge où y’a mille excuses pour se relever (j’ai chaud, j’ai soif, j’ai envie de pipi, maintenant j’ai froid, etc.) jusqu’au moment où mon frère sort un autre ton de voix et les gros yeux.

Alors je les couche, mais on reste un peu à rigoler dans le lit, en jouant avec ce truc  alors autant dire que ça frise l’hystérie collective.  Un moment donné, parce qu’il faut bien, on ferme le jeu et on se couche pour vrai.  Je donne le calin et le bisou à la plus grande, puis, je me tourne vers la plus petite, ma filleule de 3 ans qui n’a manifestement pas envie que le jeu s’arrête.

— Bon Lauralie, tu me donnes un calin et un bisou de bonne nuit?

— nah!

— Ben voyons, je vais avoir de la peine si tu me fais pas ton câlin

— ben pleure! (sourire en coin)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s