I want a better place [or just a better way to fall]

Dimanche matin, mon ordinateur est mort.  C’est pas vraiment une surprise, il était sous respirateur artificiel depuis quelques mois, mais je me disais naïvement, tant qu’il y a de la vie y’a de l’espoir…  Et quand y’en a plus, ben y’en a encore?  Bon, ben pas cette fois là ça a l’air.  Je m’organise pour lui trouver un successeur avant d’avoir le regard fou de Jack Nicholson dans The Shinning, ce qui veut dire que ça ne devrait pas être trop long (or be scared, be very scared).

Bref, dimanche a donc été une journée de merde, premièrement parce que j’ai passé beaucoup trop de temps dans la phase du déni.  Démarrer en mode sans échec, des fois, ça suffit pas.  J’ai essayé de lire mais j’étais trop énervée pour une activité aussi zen.  Je suis allée faire les courses et évidemment, c’est cette fois là que je suis revenue avec un contenant percé qui s’est vidé dans mes sacs.  En retournant faire l’échange je suis aussi passée par la pharmacie.  Même pas moyen d’acheter du mascara sans me tromper.  Quelqu’un peut me dire pourquoi ça existe du mascara brun foncé?  Et pourquoi ils essaient de te refiler ça dans un emballage identique au noir avec la mention brun foncé en caractère de taille .006?  Connerie.

Évidemment, mon chat qui est en pleine période de mue en a profité pour vomir sa vie pendant mon absence.  Mais juste ça, c’était pas assez.  Fallait qu’il s’exécute aussi dans mes souliers.  Pas dans les vieilles godasses qui trainaient sur le bord de la porte, non.  Dans mes ballerines roses en tissus.  Ok, elles trainaient elles aussi à côté de la porte…  mais, come on,  c’était pas une raison.  Les bêtes c’est de l’amour inconditionnel qu’ils disent…  J’pense que j’ai un doute, là.  Soit c’est ça, soit il a juste pas l’instinct de survie.  Le con.

Là, j’ai vraiment essayé de me calmer.  Malheureusement, c’était trop tard pour retourner acheter du vin à la saq.  J’me serais bien fait livrer un hug, mais comme c’est actuellement en rupture de stock, j’y suis allée pour du St-Hubert (et je culpabilise depuis).  Je me suis installée devant la télé pour regarder un film que j’avais enregistré il y a deux semaines,  Mr. Nobody.  Je sais, parait que c’est pas vraiment bon, mais j’avais besoin de me consoler un peu.  Je sais pas pour vous, mais moi, les yeux de Jared Leto, ça me console d’à peu près n’importe quoi.  Ben criss.  Un fuck d’horaire.  C’est un autre film qui s’est enregistré.

Finalement, je me suis retrouvée devant un documentaire sur l’holocauste.  Comme quoi y’a pire dans la vie.  J’imagine.

Publicités

6 réflexions au sujet de « I want a better place [or just a better way to fall] »

  1. Je compatis. Vraiment. Mais, Dieu merci, ça ne m’est pas encore arrivé !

  2. @pierre: Avec l’informatique je suis pas inquiète, ça viendra. C’est la seule justice, on y goûte tous un jour ou l’autre ;)

    @clarence: et ben tiens justement, j’étais en train d’éditer quand t’as laissé ton commentaire. J’en ai rajouté une couche pour solidifier ma prétention au titre ô combien enviable de la folle-aux-chats ;)

  3. Je t’imaginai tant bien avec ta scène au vomi que j’en était aussi pas loin de pisser de rire sur mes grolles… j’agree avec ton chat :D

  4. Condoléances pour ce drame du quotidien! Les démons rieurs qui dansent sur les soupires de lassitude, les rapaces séculiers rétroviseurs de désirs : vive le rêve !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s