De la réciprocité

« Qu’il soit clair, une fois pour toutes, qu’être amoureux est un fait personnel qui ne regarde pas l’objet aimé — même si celui-ci vous aime en retour.  Dans ce cas aussi, on échange des gestes et des paroles symboliques où chacun lit ce qu’il a en lui et que, par analogie, il suppose exister chez l’autre.  Mais il n’y a pas de raison, il n’y a pas de nécessité, que les deux contenus coïncident.  […]  Il y a en somme entre ces symboles et la réalité le même rapport qu’entre les mots et les choses. »

 — Cesare Pavese,  Le métier de vivre

Publicités

4 réflexions au sujet de « De la réciprocité »

  1. Je trouve aussi la comparaison un peu boiteuse. Cependant, je partage tout à fait la prémisse. Bien que rare, c’est quand les deux coïncident que ça devient « magique ». Sinon, ça prend une bonne dose de sagesse de part et d’autre.

  2. Pour ma part, je ne crois pas qu’il soit même possible que les deux coïncident. L’expérience ne peut qu’être différente, unique d’un côté comme de l’autre et pourtant, ça n’enlève rien à la magie de la chose (bien au contraire).

    Je voyais le rapport entre les mots et les choses un peu à l’idée du « Ceci n’est pas une pipe » de Magritte (c’est la fille de musée qui parle). Les mots désignent, symbolisent, ils font image. Mais il y a toujours une distinction à faire (ou une confusion possible) entre signification et substance.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s